Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Silence, je cause ! Le blog du petit mouton noir qui faisait bêê bêê et que personne ne voulait écouter

Pandémie, grippe porcine & tralala ... ce qu'on ne dit pas (trop fort)

17 Juin 2009 , Rédigé par Le-mouton-noir Publié dans #les vilains articles du mouton

2009 : Au secours, au secours ! Alerte à la pandémie de grippe mexicaine ...

Vous le savez, cela fait des mois que le monde entier attend avec inquiétude devant sa télé et blêmit devant les stades progression de l’épidémie : jaune, rouge, en passant par l’orange ... 

Alors on fait des réserves de Tamiflu et on appelle de tous ses voeux l’arrivée du vaccin-sauveur sur le marché. Ce que promettent les lobbys pharmaceutiques, très soucieux de notre santé.

En attendant, personne ne semble se demander comment il est possible qu’il existe et circule des souches de virus mutantes en partie humaine, aviaire, porcine. Personne ne semble s'en étonner. Tout le monde trouve ça très naturel. (Sauf Mouton)

Alors, je ne sais pas si ceci explique cela mais il me paraissait important de relayer ce qui suit.

C'est une information très interpellante à propos des virus de grippe, mais... que peu de médias ont mentionnées (pourquoi donc ?) :

Début de cette année, Baxter International Inc., société qui fabrique des vaccins, a produit du « matériel viral expérimental » basé sur une souche de la grippe humaine
mais contaminé par le virus H5N1 de la grippe aviaire, qui a ensuite été envoyé à Avir Green Hills Biotechnology, une entreprise autrichienne. 

Cette dernière a ensuite transmis le produit viral, à des sous-traitants en République Tchèque, en Slovénie et en Allemagne.
Selon Baxter le produit n’était pas un vaccin mais un “
mélange expérimental destiné uniquement aux animaux” . Les objectifs de ces expériences n’ont cependant pas été révélés...  

Les sous-traitants tchèques ont injecté le dit-mélange à des furets qui sont morts immédiatement. Ce qui confirmerait la contamination par le H5N1 (grippe aviaire).

L’alarme a été donnée en février, dès la constatation de la mort des furets. Les autorités dans les quatre pays européens (Autriche, Allemagne, République Tchèque et Slovénie) examineraient l'incident et leurs efforts seraient suivis de près par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Centre Européen de Prévention et de Contrôle des Maladies (ECDC).

Même s'il semble qu'aucune des 36 ou 37 personnes qui ont été exposées au produit contaminé n'ait été infectée, ce fait est considéré comme une « erreur grave » de la part de la société Baxter,
pourtant sur le point d'obtenir une licence européenne pour un vaccin contre le H5N1. (Ce vaccin est fabriqué dans un autre laboratoire en République Tchèque.)

Ce qui s’est produit, à savoir une propagation accidentelle du mélange des virus actifs du H5N1 et du H3N2 aurait
pu avoir des conséquences désastreuses.

Si le H5N1 (grippe aviaire) ne contamine pas facilement les humains mais le H3N2 oui : il fait partie d'un des deux types de virus de grippe A qui affecte les gens, chaque saison.

Si une personne exposée au mélange avait été infectée simultanément par le H5N1 et le H3N2,
elle aurait pu servir d'incubateur à un virus hybride capable de se propager facilement d'un humain à un autre. Ce mélange de souches, appelé réassortiment, est l'une des deux manières de créer un virus pandémique *

Baxter International a indiqué que la contamination était le résultat d'une erreur de son laboratoire de recherche à Orth-Donau en Autriche. Ce dernier a passé un contrat de sous-traitance avec Avir Green Hills pour fabriquer ce que Baxter appelle du « matériel viral expérimental » basé sur des virus humains H3N2. Baxter aurait déclaré avoir identifié la façon dont la contamination (“une combinaison du procédé lui-même avec une erreur technique et humaine dans la procédure”) s'était produite et aurait pris des mesures pour que ça ne se reproduise plus.

Après cette erreur de Baxter, comment ne pas repenser à l'incident qui s'est produit en 2005, quand un fabricant américain de kits utilisés dans les laboratoires pour tester leurs capacités de détection, avait associé des ampoules du virus H2N2 à des milliers de kits de test ?
H2N2 est le virus à l'origine de la pandémie de 1957, il n'était plus en circulation depuis 1968... Depuis cet incident, il est considéré à présent comme le principal candidat à l'origine de la prochaine pandémie...
Cette erreur, qui avait été découverte par le Laboratoire National de Microbiologie du Canada, avait amené les autorités du monde entier à un branle-bas de combat pour récupérer et détruire les ampoules contenant le virus, qui avaient été envoyées dans les laboratoires de 18 pays.


Chacun aura son avis personnel sur l’importance à donner à cette “anecdote” ...


 



* mais heureusement, tout ceci n'est que pure hypothèse, n'est-ce pas ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marike 20/07/2009 08:37

Voir aussi à ce sujet le n° 116 - juin 2009 - du journal : "Votre santé" (T: 01 44 77 86 46
Rédacteur en chef : Pierre Andrillon (pa@votresante.org)

Le-mouton-noir 20/07/2009 10:12


Merci Marike, je ne connais pas ce magazine. Je suppose que c'est celui-ci : http://www.votresante.org/

On peut y lire les articles je pense, ou en tout cas une partie.  Ce que je m'empresse de faire